Les premières semaines de bébé en crèche : pas si simple...

Après avoir observé des bébés désœuvrés, la goutte au nez, errant d’un bout à l’autre de l’espace de jeux
Après avoir surveillé les puéricultrices passant d’un bébé à l’autre alors que QUAND MÊME mon bébé va mériter bien plus d’attention que les autres
Après avoir tourné sans fin autour de la crèche sans savoir que faire si ce n’est arriver 50 minutes en avance pour récupérer bébé à la fin de sa première journée sans moi dans sa section
Et surtout après avoir subi une critique pincée de la directrice selon laquelle MON bébé n’est peut-être pas fait pour la collectivité car il pleure trop (hum … ne rien répondre, ne rien répondre) …
Ca y est l’adaptation est achevée, ouf !

Bébé est enfin en crèche

Je sais que notre lutte pour obtenir cette place va enfin être récompensée.

Pas de prise de tête avec une nounou ni avec une co-famille.
Pas besoin d’acheter une poussette double ni de voir notre salon squatté par un lit parapluie.
Pas besoin de faire semblant d’adorer le seul copain de mon bébé qui s’avère être une petite bête féroce qui mord tout ce qui bouge (dont mon bébé bien entendu).

Non, rien de tout ça, pour nous, c’est une ère de sérénité qui commence car, nous le valons bien !
J’y crois si fort … mais, j’idéalise peut-être…

5 semaines en crèche : la vie n’est pas un long fleuve tranquille

Et en effet, très vite nous allons nous rendre compte que la croisière ne va pas tant s’amuser que ça…

A l’issue de la première semaine post-adaptation nous accueillons à la maison un invité surprise qui reviendra souvent : un petit virus qui va faire son chemin du nez au ventre en passant par les bronches.

Deuxième semaine et déjà une journée pédagogique (ça signifie réunion du personnel et bébés à la maison) et l’agenda des suivantes nous est communiqué : il va falloir appeler les mamies à la rescousse car c’est une semaine de congés qui pourrait y passer.

Troisième semaine et paf c’est la grève … hein … mamie, à l’aide !

Quatrième semaine, déjà un mois que bébé a pris un début d’indépendance. Et ses premiers collages de gommettes ornent notre frigo et le mur de mon bureau, c’est si abstrait et c’est si beau… mon bébé a un vrai sens de la couleur !

Cinquième semaine, notre invité surprise fait son retour il faut dire que bébé a souvent dans la bouche une tétine qui n’est pas du tout à lui, alors forcément … bon, au bout de plusieurs semaines nous prenons finalement le rythme et bébé aussi.

Bébé s’épanouit, nous chante ses premières comptines. Notre invité surprise est apprivoisé. Les cris du matin lors de la dépose persistent mais quand je regarde par le hublot le soir avant de récupérer bébé, il s’amuse dans la cour ou est confortablement installé dans les bras de sa puéricultrice préférée.

Certains autres parents sont même devenus des potes.
Alors, non, rien de rien, non je ne regrette rien !