3 conseils pour accompagner votre bébé dans les différentes étapes nutritives

Dès ses premiers jours, l’alimentation du nourrisson joue un rôle significatif dans son développement. Bien choisir les repas durant sa croissance est un gage de bien-être et de santé.

Il n’est pourtant pas aisé d’accompagner au mieux son enfant durant les différentes étapes nutritives qu’il traverse. Voici donc quelques conseils. 

Le lait maternel : le meilleur choix

Dès la naissance, votre bébé commence sa croissance. Son organisme a donc besoin de nombreux nutriments pour trouver les forces nécessaires au développement des organes et des défenses immunitaires.

Pour lui fournir ces minéraux, vitamines et autres oligo-éléments, le lait maternel reste le meilleur choix. Pour cette raison, l’OMS recommande d’ailleurs l’allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois du nourrisson. Sa composition est idéale : elle renferme une parfaite quantité des apports journaliers nécessaires au bébé.

Néanmoins, toutes les femmes ne peuvent pas allaiter. S’il s’agit de raisons professionnelles, sachez qu’il est possible de tirer son lait et de le conserver pendant 4 heures à température ambiante. Au réfrigérateur, il se garde pendant 8 jours, tandis qu’il reste intact pendant 4 mois lorsqu’il est congelé. Vous pouvez anticiper votre reprise du travail ou un planning bien chargé.

Dans le cas où l’allaitement est impossible (peu importe la raison), il existe des alternatives.

3 conseils pour accompagner votre bébé dans les différentes étapes nutritives

Les formules infantiles, une alternative de qualité

Dans le commerce, vous trouverez des préparations infantiles adaptées à l’âge de l’enfant. Respectueux des directives européennes et testés avant leur mise sur le marché, ces laits infantiles répondent à tous les besoins nutritionnels de l’enfant.

Le lait premier âge

Cette formule est adaptée aux nourrissons dès la naissance. Elle leur offrira les nutriments indispensables à leur santé jusqu’à ses 6 mois environ.

Le lait deuxième âge

Aussi appelée « lait de suite », cette préparation accompagne la diversification alimentaire. Riche en fer et en acides gras essentiels, elle stimule le développement du cerveau.

Le lait de croissance

Ce lait prend le relais au bout de la première année. Il continue d’apporter les minéraux, vitamines et acides gras essentiels dont a besoin l’enfant pour grandir en pleine santé.

Les autres laits

Certains enfants peuvent présenter des allergies, intolérances ou troubles intestinaux qui nécessitent une alimentation adaptée. Dans ce cas, il existe des formulations spéciales, tout aussi bénéfiques pour eux : des laits hypoallergéniques, sans lactose, anti-régurgitation, spécial prématuré…

Pour choisir au mieux le lait infantile, n’hésitez pas à demander l’avis à votre pédiatre ou médecin traitant.

Les principaux aliments de la diversification alimentaire

La diversification alimentaire est un enjeu majeur de la nutrition infantile. Jusqu’à 5-6 mois, un bébé ne consomme que du lait. Au bout de cette période, la diversification alimentaire entre en jeu. Il s’agit de faire goûter à l’enfant de nouveaux aliments, dans un premier temps sous forme de compote ou de purée. L’objectif est de développer son sens du goût, l’encourager à être curieux et à découvrir de nouvelles saveurs.

Pour que la diversification alimentaire soit utile au bien-être de l’enfant, misez sur ces 5 grandes catégories d’aliments.

1. Les laitages

Le lait reste encore très présent dans l’aliment de bébé. Mais c’est le moment de lui faire découvrir les laitages sous une autre forme. Faites-lui goûter du fromage frais, un yaourt nature ou de l’emmental.

2. Les protéines

Essentielles pour la croissance de l’enfant, les protéines permettent de renforcer sa masse musculaire, son système digestif et ses os. Pour en profiter, ajoutez du poisson, du veau, du porc et des œufs au menu.

3. Les féculents

Pour faire le plein d’énergie, votre enfant a besoin de pâte, riz, semoule, pomme de terre, etc. Vous pouvez lui en donner à tous les repas, avec des légumes.

4. Les fruits et les légumes

Ces aliments procurent de nombreuses vitamines à l’enfant, ainsi que des fibres, utiles au système digestif. Afin qu’il découvre les saveurs petit à petit, utilisez un seul ingrédient pour cuisiner votre compote ou votre purée.

Si possible, commencez par des fruits et légumes au goût peu prononcé, comme les carottes, les courgettes, les potirons, les pommes, les poires ou les bananes.

5. Les matières grasses

Contrairement aux idées reçues, les matières grasses ont des atouts pour la santé des enfants. Dès l’âge de 7 mois, vous pouvez ajouter une cuillère à café d’huile végétale dans la purée de votre bébé.

Pour toute question sur l’alimentation de votre bébé, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre. Il est le mieux placé pour vous conseiller !