Partager sa passion du sport avec ses enfants

En tant que parents, nous voulons que nos enfants adoptent les bonnes pratiques. L’éducation commence alors dès la naissance de l’enfant (et même bien avant). La pratique d’une activité physique est souvent considérée comme un aspect secondaire de l’apprentissage. Toutefois, elle demeure importante si on veut que notre bout de chou puisse toujours garder la forme et grandir dans les meilleures conditions. Bien sûr, il ne s’agit pas ici d’essayer d’apprendre à son enfant de cinq mois ou d’un an à taper dans la balle, de réaliser des figures de yoga improbables ou de tenir une raquette de tennis. L’objectif est plutôt de lui faire sentir les bienfaits de l’effort physique et de lui transmettre certaines valeurs.

Les activités à prévoir selon l’âge de l’enfant

La pratique d’une activité physique doit tenir compte de l’âge de l’enfant. Dans le cas d’un bébé, par exemple, les parents passionnés de course à pied ou de fitness pourront organiser quelques séances de jogging-poussette ou de fitness-poussette en plein air. Ils pourront avoir un aperçu du planning à adopter en accédant à des supports dédiés comme ce calendrier pour marathon. Pour l’enfant, il s’agira surtout de quelques belles promenades puisqu’il sera dans sa poussette à trois roues. Mais ces petits moments serviront surtout à lui faire apprécier le grand air et à le calmer s’il est trop agité. Les activités devront effectivement se faire sur des chemins bien praticables ou des endroits appropriés.

Partager sa passion du sport avec ses enfants

Les parents qui préfèrent la natation pourront s’inscrire à des cours de bébés nageurs. De nombreux établissements spécialisés dans les loisirs dédiés à la petite enfance proposent ce genre d’activité. En outre, le yoga postnatal et la gym maman-bébé sont aussi des options intéressantes pour ceux qui préfèrent les activités que l’on peut pratiquer chez soi.

Si l’enfant arrive déjà à marcher et à mieux se servir de son corps, le mieux serait d’organiser des activités ludiques comme les jeux de ballon. Une bonne surveillance sera bien sûr de rigueur (les cas de chocs, de chute ou même de blessures peuvent être fréquents). Pour les jeunes de plus de 3 ans, le vélo est une pratique intéressante. Les parents d’enfant de 7 ans, amateurs de grimpe, préféreront certainement les parcours acrobatiques faciles.

Transmettre des valeurs à ses enfants et bien plus encore

Pratiquer du sport ne devrait pas se limiter à de simples efforts physiques. Pour les parents, chaque activité est aussi l’occasion de transmettre à l’enfant certaines qualités. Ainsi, lors d’une séance de course trail, par exemple, les jeunes vont apprendre à se fixer des objectifs et à les atteindre. Ces objectifs peuvent êtes personnels ou communs selon l’activité choisie.

Chaque moment devra également leur donner le goût de l’effort. En observant leurs parents s’entraîner et en essayant de faire exactement les mêmes gestes, ils auront toujours envie d’en faire plus. Et puis, il y a le concept de l’adaptation. Pratiquer une activité sportive, c’est découvrir le monde qui l’entoure et s’acclimater aux besoins et aux variations de l’environnement. Un principe que l’enfant ne tardera pas à comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *