Pénurie de place dans les crèches: garde partagée la solution ?

Le manque de place en crêche

En 2014, le quotient familial va baisser de 2000 euros à 1500 euros pour chaque demi-part accordée. Afin de ne pas trop se faire « taper » dessus, le gouvernement a promis de créer 275 000 solutions supplémentaires pour accueillir les enfants d’ici 3 ans. Mais est-ce suffisant ? Plusieurs spécialistes s’accordent à dire que non car la création de ces 275 000 solutions supplémentaires est deux fois moins importante que les besoins recensés dans les rapports officiels, qui font état d’un manque de 500 000 places d’accueil. Alors que faut-il faire face à cette pénurie ? C’est ce que nous allons essayer de voir et de trouver d’autres solutions.

La France fait partie des pays champion d’Europe de la natalité ce qui fait que les demandes de prise en charge des enfants de moins de 3 ans explosent littéralement mais en dépit de cette demande de place en crèche, l’Etat français a encore du mal à satisfaire la demande. Mais face à cette pénurie de place en crèche, les parents se tournent vers d’autres solutions.

Pénurie de place dans les crèches

Faire garder son enfant

Il existe trois modes de garde “officiels” :

  1. Obtenir une place en crèche
  2. Faire appel à une assistante maternelle agréée
  3. Faire appel à une structure de services à la personne

La crèche est généralement le mode de garde le plus économique, ce n’est par contre pas forcément le plus pratique : éloignement du domicile et/ou du lieu de travail, horaire contraignant, impossibilité de laisser son enfant s’il est malade etc etc…

Mais pour les nombreux parents n’ayant pas obtenu les précieux sésame il existe un mode de garde encore trop peu utilisé car de nombreuses familles le pense hors de prix : la garde à domicile en passant par une structure de services à la personne agréée. C’est sans doute le mode de garde le plus confortable : vous ne vous déplacez pas, la nounou intervient à votre domicile, prend en charge votre enfant, contribue à l’entretien de la maison pendant son sommeil… Une structure agréée peut vous permettre de bénéficier de 50% de déductions fiscales CUMULABLE avec l’aide de la PAJE.

Au final ce mode de garde ne peut vous coûter que 15% de son montant initial, soit jusqu’à 85% de réduction et jusqu’à 13500€ d’économie d’impôts par an !

Garde partagée… la meilleure solution ?

La garde partagée est en effet une solution extraordinairement intéressante. D’une part votre enfant partage sa journée avec un(e) camarade. De votre coté le coût de la garde est divisé par deux !

Si vous souhaitez confier votre jeune enfant de moins de 3 ans, vérifiez bien que la structure dispose de l’agrément qualité  délivré par la préfecture. C’est le cas de Diagonales Eveil à Nice qui n’est pas une simple agence de baby-sitting mais bel et bien une structure éducative de qualité.