La stérilité : pas uniquement un problème féminin

Contrairement à ce que pensent encore (malheureusement) beaucoup de gens, la stérilité n’est pas un problème exclusivement féminin. En effet, d’après plusieurs études scientifiques, il apparaît que les problèmes que les couples peuvent avoir pour procréer peuvent aussi bien être d’origine masculine que féminine.

L’homme aussi a une horloge biologique

Tout comme la femme, l’homme a une horloge biologique et, à partir de 24 ans les chances de procréation dans période de six mois pour l’homme diminuent de 2% chaque année. Autre chiffre impressionnant : entre 25 et 35 ans, les chances pour un couple de procréer dans l’année diminuent de l’ordre de 50% !

La stérilité : pas uniquement un problème féminin

Evidemment, tous les couples ne sont pas concernés mais des études démontrent tout de même que près d’un couple sur six souffre d’infertilité, c’est-à-dire que le couple n’arrive pas à concevoir un enfant après une année de relations sexuelles régulières et non protégées.

Des causes diverses

Les causes de la stérilité masculine peuvent être variées puisqu’il peut aussi bien s’agir d’un problème interne comme une malformation ou une trop faible quantité de spermatozoïdes par exemple que d’un problème externe comme le tabac ou l’alcool. A côté de cela, des traitements tels que la chimiothérapie ou des irradiations peuvent mettre à mal la fertilité de l’homme.

Comment lutter contre l’infertilité masculine ? Il y a plusieurs remèdes en fonction de la raison pour laquelle vous n’arrivez pas à procréer. Ainsi dans certains cas, et avec l’aval de votre médecin, il sera conseillé de prendre des compléments alimentaires pendant plusieurs mois afin d’améliorer la motilité et la qualité des spermatozoïdes. Comme le sperme a besoin de 74 jours pour arriver à maturité et de 20 jours pour pouvoir féconder, il sera bon de prendre ces compléments tout au long de ce processus, l’idéal étant de les prendre pour une période de six mois.

Pour en savoir plus :  http://www.proxeed-online.be/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *