Critique Capitaine Superslip : l’histoire d’une amitié sans faille

Affiche Capitaine Superslip

Georges et Harold, amis depuis la maternelle, s’amusent à semer la pagaille dans leur école. Monsieur Chonchon, leur proviseur – loin d’apprécier leurs blagues – finit par les punir et décide de les séparer en les plaçant dans deux classes différentes. Les deux enfants l’hypnotisent et le transforment en Capitaine Superslip (Captain Underpants en version originale), le personnage principal des BD qu’ils créent ensemble.

Au cœur du film : non pas les aventures du capitaine Superslip mais plutôt l’amitié sans faille de deux enfants indisciplinés qui contrôlent Superslip auprès de qui ils finiront pas combattre un méchant qui veut bannir le rire.

Avis Capitaine Superslip

Capitaine Superslip

Adaptation d’une série de livres best-sellers, Capitaine Superslip a remporté un franc succès au Festival International du Film d’Animation d’Annecy. Le dessin est plaisant et les techniques d’animation, variées, servent le film.

La public pourra, par ailleurs, lui trouver un humour décapant et apprécier son scénario décalé. Pour autant, si certains enfants riront des blagues premiers degrés, il n’est pas forcément conseillé d’y emmener les plus jeunes. Les farces – nombreuses – ne sont pas toujours du meilleur goût. En outre, les scènes s’enchaînent et se succèdent très rapidement, ne permettant pas toujours de suivre facilement l’histoire.

Bande annonce de Capitaine Superslip

Deuxième long-métrage de David Soren (à qui l’on doit également Turbo),Capitaine Superslip est sorti en salle le 4 octobre 2017.