L'éveil musical peut commencer dès la crèche

La musique est pour les tout petits un élément essentiel de leur développement cognitif.

Ecouter différents sons, se familiariser avec un rythme et manipuler un instrument de musique sont des moments clés qui permettent à l’enfant de mieux appréhender le monde qui l’entoure. Tel est l’objectif de l’éveil musical dispensé en Île-de-France avec Cap Enfants.

L éveil musical peut commencer dès la crèche

L’éveil musical en crêche: manipuler, écouter et reproduire

La présence d’un musicien intervenant de manière occasionnelle ou ponctuelle au sein d’une structure de garde d’enfants permet d’aiguiser le sens de l’écoute.

L’enfant va ainsi découvrir de nouvelles sonorités pour progressivement apprendre à les reconnaitre. Le tout petit aura alors entre les mains un instrument fragile et délicat. Il pourra ainsi, par cette manipulation fine, prendre confiance en lui tout en développant ses capacités motrices et la coordination de ses gestes.

La musique comme vecteur de sociabilisation

Grâce à l’éveil musical, un lien se créé entre les enfants, la musicienne et les différentes équipes qui composent Cap enfants.

La musique va sensibiliser l’enfant au sens du partage tout en contribuant à son épanouissement au coeur d’un groupe. Il trouvera ainsi plus facilement sa place parmi ses camarades. Le moment musical ne se limite pas à l’intervention, mais se poursuit au-delà, grâce au lien et à la connivence mis en place entre l’équipe pédagogique et le musicien.

L’éveil musical: un apprentissage par le jeu

L éveil musical peut commencer dès la crèche

Les jeux vocaux sont les principaux outils du musicien auprès des bébés. Il s’agit de prendre pour point de départ les premiers sons que produit un enfant et de jouer avec sa voix. Le mimétisme s’avère très important dès le plus jeune âge car il permet à l’enfant de se familiariser avec de nouvelles sensations mais toujours de façon ludique.

Passer par l’imagination, le rêve et l’improvisation est primordial pour les plus jeunes. En effet, ils ne sont pas en mesure de reproduire des cellules rythmiques ou d’utiliser comme un adulte un instrument. Il faut donc se mettre à la hauteur de l’enfant en se servant de ce qu’il invente pour rebondir et prolonger sa création.